J’écoute « Psaume 23 » de Daniel Darc

Un beau titre sur la croyance, toutes les croyances signé par un ancien Taxi girl qui, après avoir chanté « Cherchez le garçon », a fini par se trouver.

Certains souvenirs resteront éternellement gravés dans ma mémoire. Parmi eux, mon meilleur ami, anarchiste et laïc, marié par un prêtre protestant au cours d’une belle après midi d’été. De quoi presque croire à cette notion un peu désuète en 2013 qu’est l’engagement pour la vie.

Mon meilleur ami qui se remariera bientôt. Dont j’aime tant les colères, les emportements, les débordements et avec qui je suis si heureux de boire des Guiness jusqu’au bout de la nuit. Même si la mélancolie, profonde, impossible, intoxicante, est aussi au rendez-vous au petit matin.

RIP Daniel Darc.

Publicités

J’écoute « Vitamin C » de Can…

…pour ceux qui auraient jusqu’ici vécu dans l’obscurité et ne connaitraient pas ce groupe, étoile filante des 70’s. Vous m’objecterez que du rock à cheveux longs avec des solos super bavards ne me ressemble pas. Désolé mais quand j’entends la rythmique et la façon dont la voix se fond ici avec les crescendos harmoniques, je suis toujours sidéré par l’avance que Can avait sur son temps. Comme quoi le fameux adage punk « les seuls bons hippies sont des hippies morts » n’est pas toujours vrai, loin de là.

En tout cas moi aussi je manque de vitamine C. Mais j’ai acheté des oranges et je vais bientôt la retrouver 🙂

J’écoute un autre titre de Bomb the bass, remixé par Kruder & Dorfmeister…

…et je me demande qui se souvient des autrichiens Kruder & Dorfmeister. À Vienne, il n’y a pas que le cinéma de Michael Haneke, il y avait aussi le downtempo cotonneux de ces deux esthètes remixeurs qui, il y a dix-sept ans, ont réussi l’exploit d’atteindre une côte inégalée sans même jamais sortir d’album à proprement parler…Une certaine idée du luxe. Et un son qui n’a pas pris une ride.